LA RÉFORME

La réforme de la formation des aides-soignants

Aujourd’hui, les compétences du métier d’aide-soignant peuvent être acquises par :

  • une formation (arrêté du 22/10/2005 modifié),
  • ou par l’expérience professionnelle (arrêté du 25/01/2005 modifié).

Deux possibilités existent pour obtenir le Diplôme d’État d’Aide-Soignant :

  • un cursus complet de 10 mois à l’IFAS avec une validation de huit modules de compétences,
  • ou un cursus partiel par le biais de la validation des acquis de l’expérience ou les passerelles (pour les titulaires du DEAVS ou de la mention complémentaire, du DEAP, du diplôme d’ambulancier ou un certificat de capacité d’ambulancier, du diplôme d’état d’aide médico-psychologique, ou d’un titre professionnel d’assistant de vie aux familles).

Le métier d’aide-soignant s’exerce en fonction d’un référentiel d’activités (annexe 1 de l’arrêté du 25/01/2005). Le diplôme est délivré à partir d’un référentiel de certification qui s’appuie sur :

  • un référentiel de compétences,
  • un référentiel de formation,
  • des modalités d’évaluation et de validation.

Le référentiel de formation modifie :

  • les conditions d’accès,
  • l’organisation générale de la formation,
  • le contenu de la formation,
  • le système de validation,
  • les modalités de délivrance du diplôme.

Il précise les passerelles possibles avec d’autres formations du secteur sanitaire et social.

Informations annexes au site